Jérôme BOSCH

a abBosch-Jugement_dernier 1482, préspinoziste (1)

Le jugement dernier, propose le même dispositif et expose clairement un paradis vide, où siège un dieu anémié, impuissant, voire indifférent aux créatures. Pas d’élus. On remarque ce qui est constant chez Bosch, à savoir, un paradis sur terre ou chose étrange, diables, monstres et démons peuplent déjà ciel et terre.

Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s