Jérôme BOSCH

ah sebastian brandt 1457-1521, nef des fous (2)

les rapports sont évidents avec le monde dépeint par Bosch. Si la virtuosité de Bosch à intégrer ce patrimoine est évident, c’est plus sa capacité à le traduire par les moyens de la « grande peinture », plus que son imaginaire qui est remarquable.

Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s