Berthe MORISOT, sur la véranda.

Manet, un bar aux Folies Bergères

Il partage avec elles ce nouveau regard sur les figures oubliées, en arrière plan, anonymes. De même la question des plans, de la disparition des sols et de la virtuosité des touches, comme les qualités subtiles des noirs et des blancs.

Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s