Jérôme BOSCH

a alBosch, le portement 1516

Même principe de composition. Saturation et pomiscuité. Figures de caricatures entourant Jésus. axes, celui de la croix, négatif aboutiqqant au « vilain » bandit et l’autre diagonale, des visages pâles aux yeux clos, le « bon » larron, Jésur et Véronique, qui détourne le visage et exhibe, la seule figure positive aux yeux ouverts, son mouchoir avec l’empreinte de la Ste Face. idée que le monde réel est immonde et qu’il vaut mieux fermer les yeux, sinon, regarder des figures représentées ; l’art.

Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s