Femmes du BAUHAUS

b o Annelise Else Frieda Fleischmann

Tous ces travaux s’apparentent à une programmation , car les contraintes sont constantes, les matériaux aussi ( fils) et le croisement aussi. Restent à inventer des variations anticipées et/ou hasardeuses. Ces artistes composent des rythmes et des figures.On pourrait apparenter à lamusique sérielle contemporaine. De la tapisserie comme décore, elles font une expérience plastique .

Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s