Calder, le Cirque, 1926

Le Cirque de Calder est une œuvre totale, à recevoir comme un spectacle, une performance, une sculpture interactive, une œuvre mobile et voyageuse, un travail subtil sur les silhouettes et les volumes, les matériaux, la récupération, le détournement, le mouvement, la scène, le socle, l’apesanteur, la liberté, l’enfance, le jeu………l’observation animalière…Alexandre Calder y accordera une importance constante. Ce Cirque est aussi un repère pour un grand nombre d’artistes plus récents. Rencontre de l’ingénieur, de l’artiste, de l’enfant, du marginal.

Les documents seront commentés plus tard.

A propos Olivier Jullien

Intervenant dans le domaine des arts plastiques, comme enseignant, praticien ( peintures-graphismes) et conférencier.
Cet article, publié dans Cours, Galeries commentées, Uncategorized, est tagué , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s