Sofonisba ANGUISSOLA, autoportraits

L’une des premières femmes peintre, réussissant à avoir une reconnaissance notable, y compris de ses pairs.

Issue d’une famille de 6 soeurs et d’un frère, instruites et éduquées par un père bienveillant et humaniste.

Hélas, on peut penser, que Anguissola, tout comme Lavinia Fontana, ne réussissent à se faire connaître et reconnaître dans le domaine de la peinture que parce que celle-ci est en crise de valeur, avec le maniérisme et l’effondrement des préceptes hérités de la Renaissance. Il est ainsi caractéristique que la plupart de ces femmes artistes soient cantonnées à l’art du portrait, en commençant par leur autoportrait, comme garantie, de leur potentiel, de leur capacité à peindre. Valeur performative.

Il y a une compensation à cet isolement sociétal, c’est la plus grande liberté, dans la mesure où personne ou presque ne les attends, ne guette leurs productions ni les évalue. Il en ressort un art très vivant, plus intime et proche des individus.

A propos Olivier Jullien

Intervenant dans le domaine des arts plastiques, comme enseignant, praticien ( peintures-graphismes) et conférencier.
Cet article, publié dans Cours, Galeries commentées, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s