galerie pompière- Top of the Pompes

 

livraison brute d’une série de peintures académiques religieuses du 19e siècle ( et un catalogue, en 2eme partie fait d’un ensemble d’images « pieuses » du 20e siècle, découlant nettement de ce style édulcoré) La plupart inspirées par la main mise des Saint Sulpiciens, missionnés par Charles X, o la Restauration, pour prendre en main l’éducation des femmes et des enfants…La fin de l’art religieux, le fantasme de l’innocence, péché originel du catholicisme.

La fin de cette première galerie concerne d’une façon plus générale les stéréotypes de peintures académiques relatives aux corps. Marchés aux esclaves, « butins » orientaux, harems, bains turcs, allégories hasardeuses…

Un regard attentif sur les peintures kitch de l’académisme du 19e siècle éclaire nettement , par contrastes, les œuvres de l’art vivant.
Le voyeurisme mièvre et lubrique sur une enfance affectée et poseuse est dérangeant, tout comme la lubricité honteuse et déguisée de nombreuses œuvres, mythologiques, orientalistes, religieuses ou historiques.


											

A propos Olivier Jullien

Intervenant dans le domaine des arts plastiques, comme enseignant, praticien ( peintures-graphismes) et conférencier.
Cet article, publié dans Galeries commentées, pistes et hypothèses, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s