Beatus de Liebana-Apocalypses

Ci- dessous une galerie de panneaux assemblant les variations autour du plan établi par le moine Beatus de Liebana ( Asturies).

Au 8e siècle. Beatus, envisage clairement , par un commentaire sur l’apocalypse de Jean ( c’est la première partie, de la Croix d’ Oviedo à l’apparition du l’agneau) d’établir un texte fondateur pour le christianisme fidèle à la papauté, contre les chrétiens Wisigoths établis dans la péninsule et vivant en relative harmonie avec les musulmans tout juste arrivés d’ Afrique du Nord.

Beatus espère contribuer à fonder un sanctuaire christianisé, contre les « antéchrists »; un royaume chrétien des Asturies, à l’image de ce qui est au même moment en train de s’établir autour de Charlemagne à Aix.

Il va étayer encore la figure de Santiago-Matamores, St Jacques, frère de Jean ( selon les évangiles) et dont le corps serait en Galice. St Jacques apparaissant sur un cheval blanc ( le cavalier sauveur de l’apocalypse) au milieu des batailles dans les Pics d ‘Europe. C’est la période des batailles de Poitiers, de Roncevaux.

Le succès théorique et artistique de ce texte est manifeste par la diffusion assez rapide, de prieuré en monastère sur toute la bande Nord de la péninsule, jusqu’en « Gascogne » et en Catalogne.

Les « beatus », ne sont pas destinés à un grand nombre de lecteurs, mais constituent un corpus dense, source d ‘iconographies et de prédictions millénaristes, justifiant les conflits contre les « impies ».

La forteresse naturelle des montagnes de la chaîne des Picos de Europa facilite cette sanctuarisation.

De même, le pèlerinage débutant à St Jacques de Compostelle ( St Jacques considéré comme le sauveur de l’ Espagne) va drainer et structurer des couloirs continus d’échanges religieux et artistiques jusque sur le territoire « français »).

Les variations superbes d’un exemplaire à l’autre témoignent à la fois des cohérences et de la grande liberté que permettent ces textes visionnaires et irrationnels.

La densité visionnaire s’exprime par les couleurs. On note des influences variées :

Manuscrits irlandais, pour les entrelacs et les premières lettres ( Alpha et Omega)( mais le lien Alcuin/Charlemagne/Beatus existe) mais aussi influences mozarabes, très reconnaissables avec les arcs outrepassés et les couleurs en aplats, puis encore les dessins des figures humaines rappelant plutôt l’art wisigoth, venu d’ Europe de l’est!!!!!

 

Le Beatus de St Sever est l’un des derniers manuscrits établi sur ce principe et fut élaboré au cœur du point de passage des territoires francs, vers la péninsule ibérique. En retours, on peut voir comment l’iconographie romane va s’inspirer des messages essentiels inspirés des manuscrits, par exemple les « jugements derniers » qui orneront la plupart des tympans, spécifiquement sur les églises du pèlerinage de Compostelle.

 

Jean aurait écrit cetexte après son « évangile », comme si il revenait d’une certaine manière en arrière, à une foi magique , cataclysmique et fantastique, alors que tous les efforts des 1ers chrétiens convergeaient vers une simplification minimaliste de la foi et de la pratique religieuse.

De même, il semblerait que Jean, situé à Pathmos et Éphèse ait voulu lutter et prendre le contrepied des cultes féminins tous puissants à Artémis, tout comme St Paul, misogyne actif, qui sur ces mêmes terres fera tout son possible pour détourner les peuples de ces cultes féminins/païens.

Jean invente 2 figures féminines dans son apocalypse, la prostituée de Babylone ( Ishtar/Inana/Cybèle) et il construit une figure pré-Mariale ( avant que les cultes à Marie ne soient établis), avec la femme couronnée des étoiles, du soleil et de la lune, mère de l’enfant, sauvée du dragon, en s’inspirant, en détournant la dimension positive, cosmique et millénaire de Isis/Artémis etc…

 

A propos Olivier Jullien

Intervenant dans le domaine des arts plastiques, comme enseignant, praticien ( peintures-graphismes) et conférencier.
Cet article, publié dans Cours, Galeries commentées, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s