Francisco GOYA, Que tal ? les vieilles

Goya est , comme Tiepolo et David par exemple, le peintre témoin et même acteur des bouleversements qui s’opèrent en Europe et ici en Espagne. Témoin lucide, engagé, sensible et sensuel ; sa proximité avec tout ce qui est humain se tradyit toujours par des peintures frontales, ou les corps sont campé et charnels ; mais la carnation est tantôt celle de la jeunesse, de l’enfance, de la sensualité et tantôt celle de la décrépitude, de la viande, de la mort. Humaniste et misanthrope, amoureux séducteur et misogyne ; esprit des lumières fasciné par les cauchemards. Ce qui est encore remarquable chez Goya est son évolution, ainsi que l’usage personnel qu’il fait de la peinture, comme une méditation et un exercice qpirituel, allant jusqu’à vivre, entouré de ses peintures les plus sombres dans sa Quinta del Sordo.

Il est aussi le peintre et graveur virtuose, des coloris comme des nacres et des gris. le graveur témoin lucide et franc des horreurs absolues de la guerre.

Cette galerie sera commentée planche par planche, ultérieurement.

A propos Olivier Jullien

Intervenant dans le domaine des arts plastiques, comme enseignant, praticien ( peintures-graphismes) et conférencier.
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s